DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Côte d'Ivoire : à Abidjan, le calme avant la tempête

Vous lisez:

Côte d'Ivoire : à Abidjan, le calme avant la tempête

Taille du texte Aa Aa

C’est le calme avant la bataille. La route qui mène à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire est déserte. Les combats ont baissé d’intensité dimanche, mais les deux camps seraient prêt à en découdre.

Près de 12.000 français se trouveraient encore à Abidjan, les 3/4 ont la double nationalité. Paris a décidé d’envoyer 300 soldats en renforts portant à 1400 les effectifs de la mission Licorne.

De plus, pour faciliter les évacuations, les forces françaises ont pris le contrôle de l’aéroport d’Abidjan. Ce que dénoncent les partisans du président sortant Laurent Gbagbo : “La force française Licorne agit en Côte d’Ivoire comme une armée d’occupation en dehors de tout mandat. Car le mandat de l’ONU ne donne pas autorité à la force Licorne d’occuper l’aéroport d’un Etat souverain.”

Les forces d’Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, ont mené une attaque éclair jeudi pour prendre le contrôle de l’ensemble du pays, seule Abidjan, où se trouverait Laurent Gbagbo résiste.