DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statu quo tendu à Abidjan

Vous lisez:

Statu quo tendu à Abidjan

Taille du texte Aa Aa

Soupçonnés de massacres dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, les milices pro-Outtara campent sur leurs positions à l’entrée d’Abdijan. Après 72 heures de combats, les forces d’Alassane Ouattara restent aux portes de la capitale économique du pays. Une offensive aurait dû avoir lieu samedi contre la résidence du président sortant Laurent Gbagbo, mais elle a été reportée.

Si Alassane Ouattara a le soutien de la communauté internationale, ses troupes sont soupçonnées d’avoir tué des centaines de personnes à Duékoué.

De leurs côtés les civils, mais aussi les étrangers, tentent de fuir les combats. Paris a décidé dimanche “le regroupement sans délai de tous les ressortissants français d’Abidjan” afin “d’assurer leur protection”, avant un éventuel rapatriement.

Les évacués ont le choix entre rester terrés dans un camp ou rentrer en France, à leurs propres frais. Plus de 12 000 Français se trouvent actuellement en Côte d’Ivoire. La plupart vivent à Abidjan.