DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vol Rio-Paris: le repêchage des corps sera une étape douloureuse

Vous lisez:

Vol Rio-Paris: le repêchage des corps sera une étape douloureuse

Taille du texte Aa Aa

Dans moins d’un mois, les opérations de récupération de nouveaux éléments de l‘épave du vol Rio-Paris et le repêchage de corps de victimes pourront être lancées.

Près de deux ans après ce tragique accident et quatre campagnes de recherche qui ont coûté environ 22 millions d’euros, les boîtes noires vont aussi peut-être refaire surface:

“Les boîtes noires ont été localisées dans le fuselage et nous sommes confiants dans le fait de les retrouver a expliqué Jean-Paul Troadec du BEA. “Si elles sont encore attachées au fuselage, ce sera facile de les trouver et de les récupérer.”

Selon le Bureau d’enquêtes et d’analyses, les données des enregistreurs devraient être exploitables, si les boites noires n’ont pas été endommagées par le choc.

De quoi donc peut-être enfin répondre aux questions des familles des 228 victimes de l’accident. Mais le repêchage des corps reste un problème délicat comme l’explique cette jeune femme qui a perdu son fiancé:

“ça va être douloureux au moment où ils ressortiront les corps parce que depuis cette année et demi qui s’est écoulée, quasiment deux ans, je m‘étais faite à l’idée qu’il resterait au fond de l’eau, que c‘était son univers…donc c’est une nouvelle étape qui va être douloureuse si on ressort les corps et qu’ils sont rendus aux familles, c’est certain. Mais ça permettra aussi peut-être de faire avancer le deuil. “

L’accident s’est produit le 1er juin 2009, sans faire aucun survivant. Quelques jours après le crash, une cinquantaine de corps avaient pu être repêchés.

La remontée de nouveaux corps risque de susciter un débat entre les familles qui voudront laisser les corps au fond de l’Atlantique et celles qui voudront les remonter, selon l’association des familles de victimes, car les problèmes d’identification revêtent un aspect traumatisant deux ans après le début du deuil.