DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Confusion en Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo demande la protection de l'Onuci

Vous lisez:

Confusion en Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo demande la protection de l'Onuci

Taille du texte Aa Aa

La confusion persiste en Côte d’Ivoire même si la reddition de Laurent Gbagbo semble imminente.
 
Vers 20h15, un responsable de l’Onu a précisé que le président ivoirien sortant ne s‘était pas encore rendu mais qu’il en avait exprimé le désir tout en demandant la protection des Nations unies.
 
Une déclaration qui a confirmé ce que disait la présidence française à savoir que les négociations continuent.
 
A 20h, l’affaire semblait pourtant réglée mais finalement les discussions sont plus compliquées que prévu.  


 
Laurent Gbagbo, qui serait réfugié dans le bunker de sa résidence dans le nord d’Abidjan, négocie les termes de son départ du pouvoir depuis le début de l’après-midi.
 
En fin de journée, les choses se sont pourtant accélérées. Quatre chars et plusieurs véhicules blindés de transport de troupes de l’armée française, suivis d’un véhicule de la Croix-Rouge arborant un drapeau blanc, ont franchi les ponts reliant le nord et le sud d’Abidjan, ponts jusqu’alors contrôlés par les fidèles de Gbagbo.
 
L’offensive menée depuis 5 jours par les troupes de son rival Alassane Ouattara appuyées par les hélicoptères des Nations unies et de la force française Licorne a radicalisé la situation.
 
Concernant les combats, l’Onu affirme ce soir qu’ils sont arrêtés à la suite d’un appel au cessez-le-feu du camp du Gbagbo, mais des “tirs sporadiques de la part de groupes de jeunes” subsistent.
 
Des tirs de la part de groupes de jeunes qui ne proviendraient ni des FDS (l’armée pro-Gbagbo) ni des Forces républicaines (d’Alassane Ouattara).