DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fermeté des cours du brut à cause du problème libyen

Vous lisez:

Fermeté des cours du brut à cause du problème libyen

Taille du texte Aa Aa

La crainte grandit de voir gelée pour un moment la majorité des 1,6 million de barils/jour produits en temps normal par la Lybie et le prix du pétrole brut s’en ressent. Après une baisse mardi matin suite à des prises de bénéfices, les cours sont remontés dans la journée, dépassant pour le baril de Brent de la mer du Nord les 122 dollars et 108 dollars pour le WTI, le brut léger américain.

La correction qui s’est produite mardi matin était donc tout à fait symbolique. En effet dans l’après-midi, l’OCDE a revu en hausse ses prévisions de croissance des pays développés, encourageant la hausse des cours du brut.

Les gros clients habituels de la Libye : Italie, Allemagne, France et Chine, s’approvisionnent ailleurs désormais, créant des tensions sur les marchés pétroliers.

Dans le port de Marsa el Hariga, contrôlé par les rebelles dans l’est libyen, un pétrolier a accosté pour remplir ses soutes de pètrole brut, destination le Qatar qui se chargera de sa distribution.

Depuis l’arrêt des exportations de brut libyen, le prix du baril de Brent a progressé de 20%.