DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : encore des morts, Saleh accepte une médiation

Vous lisez:

Yémen : encore des morts, Saleh accepte une médiation

Taille du texte Aa Aa

Cinq morts dans la capitale du Yémen, c’est le bilan d’un affrontement entre adversaires et partisans du président Saleh. Parmi eux, deux militaires: ils feraient partie de la division blindée de l’armée conduite par le général Ali Mohsen, qui a rejoint les contestataires du régime.

Cet affrontement, qui a eu lieu, ce matin, près de la place du changement, épicentre des protestations, auraient aussi fait une quinzaine de blessés.

“Lorsqu’ils nous ont attaqués, ils ont tiré et lancé des pierres alors qu’on défilait pacifiquement”, explique un opposant, alors qu’un autre crie en les montrant: “ce sont des balles réelles, des balles réelles.”

Alors que Sanaa soigne ses blessés, à Taëz, une autre manifestation a été violemment réprimée. 400 personnes auraient été indisposées par les gaz lacrymogènes, et des dizaines blessés par balles. Déjà, hier, 18 protestataires ont été tués à Taëz et quatre à Houdaïda.

La répression des forces de Saleh soulève l’indignation des Etats-Unis et de l’Union européenne qui appellent à l’arrêt des violences, à des réformes rapides et à la tenue d‘élections libres.

Le président Saleh et l’oppostion ont accepté la médiation proposée par le Conseil de coopération du Golfe. La réunion se déroulera en Arabie saoudite.