DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au bord du gouffre, Gbagbo s'obstine

Vous lisez:

Au bord du gouffre, Gbagbo s'obstine

Taille du texte Aa Aa

Comme le roseau, Gbagbo plie mais ne rompt pas. Le président sortant ivoirien refuse toujours de reconnaître sa défaite.

La France et l’ONU exigent qu’il signe un document dans lequel il renonce au pouvoir et reconnaît son rival comme président, mais pour Laurent Gbagbo, il n’en est pas question.

“J’espère que le plus tôt possible, disait le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, Gbagbo va accepter la réalité, qu’il est isolé et qu’il doit reconnaître que le seul président légitime et légal de Côte d’Ivoire est Alassane Ouattara.”

Alassane Ouattara, c’est le président reconnu par la communauté internationale. Pour Gabgbo se pose aussi la question d’un exil éventuel. Par la voix de son conseiller, il jure de rester aux commandes : “Pourquoi il se rendrait et à qui, demande Alain Toussaint, et au nom de quoi ? Le président Gbagbo est le président d’un pays attaqué par la France, qui a décidé depuis lundi soir d’attaquer des sites stratégiques, à la fois civils et militaires. Ce n’est pas quand la marée monte que le capitaine quitte le navire.”

Sous le feu des bombardements de la France et de l’Otan, sous la pression des forces de Ouattara, Laurent Gbagbo peut-il tenir indéfiniment ? Il dit ne pas chercher la mort mais être prêt à l’accepter si elle arrive.