DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Côte d'Ivoire : assiégé, Gbagbo s'accroche

Vous lisez:

Côte d'Ivoire : assiégé, Gbagbo s'accroche

Taille du texte Aa Aa

Ce devait être l’assaut final contre le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo.

Mais l’offensive lancée ce mercredi matin contre sa résidence à Abidjan par les partisans du président élu Alassane Ouattara n’a rien donné. A 13 heures locales, les armes lourdes se sont tues.

Impossible de savoir qui a l’avantage. Difficile aussi de savoir si un dialogue est toujours en cours entre les deux parties. Selon Paris, les négociations ont échoué, mais l’ONU n’est pas aussi catégorique.

Une chose est sûre : Alassane Ouattara a perdu patience, comme l’a confirmé sa porte-parole en France, Bamba-Arnault Sogona.

“C’est vrai qu’il a demandé à ce que Monsieur Gbagbo soit arrêté sain et sauf. Mais en même temps, il est contre l’impunité,” a-t-elle précisé.

Alassane Ouattara a été reconnu vainqueur du scrutin présidentiel ivoirien de novembre par la communauté internationale.

Appuyées par des frappes de l’ONU et de la France, ses troupes ont mené une offensive éclair ces huit derniers jours jusqu‘à Abidjan. La force française Licorne n’a cependant pas participé à la charge de ce mercredi matin contre le bunker présidentiel.

En dépit des défections de plus en plus nombreuses dans son camp, Laurent Gbagbo s’entête. Même la demande de cessez-le-feu de son armée n’a pas suffi à le faire capituler.