DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Otan promet de protéger Misrata

Vous lisez:

L'Otan promet de protéger Misrata

Taille du texte Aa Aa

Il s’appelle Ali Atallah al-Obeidi, et c’est la dernière fierté des rebelles. Ce général de brigade, pilote dans l’armée de Kadhafi, a déserté ; il est parti, à pied, mettant 15 jours pour faire Tripoli-Misrata. Misrata, la ville assiégée depuis plus de 40 jours par les pro-Kadhafi, que l’Otan a promis de protéger, après les reproches des rebelles :

“L’Otan ne nous a pas fourni ce que nous voulions, s’insurgeait hier Abdel Fattah Younes, commandant des rebelles. Si l’Otan voulait libérer Misrata, il aurait pu le faire avant. Nous ne voulons pas bombarder car nous ne voulons pas tuer de civils. Si l’Otan attend encore une semaine, il n’y aura plus de Misrata, plus de civils. La population mourra et la communauté internationale devra endosser la responsabilité d’un tel crime.”

Plus d’eau, plus d‘électricité, plus de vivres, sous le feu incessant des bombardements loyalistes, Misrata est asphyxiée. La coalition envisage de ravitailler les insurgés par la mer, et elle promet, Misrata c’est sa priorité n°1.