DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Côte d'Ivoire : l'ingérence française critiquée par Moscou

Vous lisez:

Côte d'Ivoire : l'ingérence française critiquée par Moscou

Taille du texte Aa Aa

Le son des canons résonnait toujours ce jeudi matin à Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire.

Le président sortant, Laurent Gbagbo est jusqu‘à présent parvenu à repousser les assauts des partisans du président élu Alassane Ouattara contre sa résidence. Ces derniers ont le soutien de l’ONU, épaulée par la France. L’ingérence militaire de Paris a d’ailleurs été dénoncée aujourd’hui par Moscou.

Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, l’a cependant défendue en commission au Sénat.

“Je voudrais à nouveau le souligner, ce recours à la force est imputable a l’obstination de Laurent Gbagbo (…) Après la chute de Gbagbo qui interviendra inévitablement dans – on ne va pas dire les heures ou les jours qui viennent, je suis prudent – mais qui interviendra inéluctablement, il nous faudra appuyer la politique de pardon, de réconciliation nationale”, a-t-il déclaré.

Les ambassades, qui jouxtent la résidence de Gbagbo, sont prises pour cibles. Hier soir, la force française Licorne est intervenue en hélicoptère pour évacuer l’ambassadeur du Japon avec sept de ses collaborateurs. Israël a demandé à Paris d’en faire de même pour ses diplomates. Deux blindés de Gbagbo ont été détruits dans l’opération, de même que deux pick-ups qui tentaient de forcer l’entrée de l’ambassade de France.