DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Septième jour de colère en Afghanistan contre l'autodafé du Coran

Vous lisez:

Septième jour de colère en Afghanistan contre l'autodafé du Coran

Taille du texte Aa Aa

Ici à Kaboul, ils sont 300 à défiler. Pacifiquement cette fois. Mais depuis une semaine de manifestations, 24 personnes sont mortes et 140 ont été blessées.

“Nous prévenons notre gouvernement, l’Amérique et les Nations-unies, dit Ziaullah Shafiq, l’un des organisateurs de la manifestation. S’ils n’arrêtent pas ce genre de choses nous ne nous limiterons pas à ces rassemblements, nous créerons des problèmes, à notre gouvernement et à l’Amérique”.

L’homme à abattre, c’est lui, Terry Jones, le pasteur extrémiste américain qui a brûlé en public un exemplaire du Coran aux Etats-Unis. Son geste a également enflammé l’Afghanistan.

Et notamment Mazar-i-Sharif, le premier avril. Les manifestants ont attaqué le siège local des Nations-unies tuant sept employés étrangers de l’ONU. Kaboul enquête et accuse les talibans de perpétrer les violences.

Quant à l’autodafé, nombreux sont ceux, à travers le monde, qui l’ont fermement condamné.