DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le maire de Strasbourg propose que la ville accueille de façon permanente le Parlement européen

Vous lisez:

Le maire de Strasbourg propose que la ville accueille de façon permanente le Parlement européen

Taille du texte Aa Aa

Le maire de Strasbourg n’a aucun doute sur le maintien du siège du Parlement européen dans sa ville. Pour Roland Ries, toutes les sessions plénières de l’année doivent continuer de s’y dérouler. Et si siège unique il doit y avoir, c’est là qu’il doit être :

euronews : “ Pourquoi les eurodéputés tiendraient autant à avoir leur siège ici à Strasbourg ? “

Roland Ries : “ Je pense que les députés européens se plaignent surtout des navettes entre Bruxelles et Strasbourg, et moi la proposition que je fais avec le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Monsieur Wauquiez, c’est de supprimer ces navettes et de regrouper l’ensemble du Parlement européen à Strasbourg. Les Traités indiquent très clairement que le siège du Parlement européen est à Strasbourg, il n’y aucune raison que l’administration du Parlement européen ne soit pas à Strasbourg, que les réunions des commissions de travail ne se fassent pas à Strasbourg, que les réunions des groupes politiques ne se fassent pas à Strasbourg, donc pour supprimer ces navettes, qui indisposent les parlementaires – et je peux le comprendre – allons jusqu’au bout de la logique des Traités et regroupons le Parlement dans une seule ville, mais à Strasbourg. “

euronews : “ Est-ce que ce ne serait pas la solution la plus démocratiques que de laisser les députés européens décider eux-mêmes de l’emplacement de leur siège ? “

Roland Ries : “ Je rappelle que l’Union européenne se fonde sur des Traités, qui ont été validés aujourd’hui par les 27 pays de l’Union européenne, et je crois que cette base juridique ne dépend pas des majorités parlementaires qui peuvent être diverses d’une mandature à une autre. Donc, la base de la présence du Parlement européen à Strasbourg, c’est les Traités et ce n’est pas aux députés de les modifier. “

euronews : “ Mais est-ce que vous ne pensez pas que pour un citoyen irlandais, finnois, bulgare ou portugais, la portée symbolique de Strasbourg en tant que ville de la réconciliation franco-allemande est beaucoup moindre que pour un Français et un Allemand ? “

Roland Ries : “ C’est sur la base de la réconciliation franco-allemande, de l’axe franco-allemand que l’Union européenne a été constituée – sans les Britanniques au départ – qu’aujourd’hui, d’autres pays se sont associés à cette base, à ce noyau, moi ça me réjouit, mais il ne faudrait quand même pas considérer que ce qui a été extrêmement important à un moment donné et qui constitue encore le socle sur lequel se construit l’Europe puisse aujourd’hui être passé aux profits et pertes. “

euronews : “ Ceux parmi les députés qui sont contre Strasbourg comme siège du Parlement sont conscients qu’il faut une alternative pour la ville, est-ce que vous pourriez envisager une alternative ? “

Roland Ries : “ Alors, pour moi cette question n’est pas négociable et je crois que pour le gouvernement français, la présence du Parlement européen à Strasbourg, seule institution de l’Union européenne sur le territoire français je le rappelle, n’est pas négociable et j’approuve totalement cette position. “