DERNIERE MINUTE

Les Pays-Bas envisagent d'interdire l'abattage rituel

Vous lisez:

Les Pays-Bas envisagent d'interdire l'abattage rituel

Taille du texte Aa Aa

Défendre les traditions religieuses, ou protéger les animaux ? Le débat fait rage aux Pays-Bas. Un parti qui défend les animaux, épaulé par le parti d’extrême-droite de Geert Wilders, veut interdire l’abattage rituel, qui consiste à égorger les bêtes à vif, sans étourdissement préalable.

Une décision qui fait bondir les communautés juives et musulmanes, adeptes de la viande casher et halal.

“Notre communauté juive est très choquée, réagit Raphael Evers, rabbin de Rotterdam. On est implanté ici aux Pays-Bas depuis 400 ans et on considère cette nouvelle loi contre l’abattage rituel comme une atteinte à nos droits religieux constitutionnels.”

Le parti des animaux, le premier de ce genre à être représenté dans un parlement au monde, estime que la souffrance de l’animal est plus importante que le respect des traditions religieuses. Impensable pour les musulmans :

“Si la loi passe, tout ce qui nous reste c’est manifester, dit Abdulfatteh Ali-Salah, de la société Halal Correct. Et c’est ce que nous ferons. Les musulmans et les juifs protesteront en masse contre cette loi.”

A l’origine de la loi, la leader du parti des animaux, Marianne Thieme. Son projet de loi doit être soumis au vote ce mois. De quoi faire pâlir d’envie la Française Brigitte Bardot, qui a lancé début 2011 une campagne contre l’abattage rituel dans l’hexagone.