DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : le président Saleh fait volte-face

Vous lisez:

Yémen : le président Saleh fait volte-face

Taille du texte Aa Aa

Il avait dit oui, il dit non et parle d’ingérence. Le président du Yémen a finalement rejeté la médiation des pays du conseil de coopération du Golfe, alors que partisans et opposants ont encore manifesté à Sanaa.

Ce plan de sortie de crise prévoyait le départ immédiat du président Saleh, la remise du pouvoir au vice-président, la formation d’un gouvernement dominé par l’opposition et des garanties sur l’absence de poursuite judiciaire.

Malgré ces milliers de cris de soutien, le président Saleh est de plus en plus isolé après la défection d’une partie de l’armée, de chefs tribaux et religieux qui ont choisi de soutenir les opposants au régime.

“Il n’a rien fait pour le peuple yéménite. Il s’est enrichi sur le dos de son peuple. Il nous a affaibli, explique un manifestant. Et certains de ses partisans se battent tous les jours pour manger.”

Outre Sanaa, à Taëz, plus au sud de la capitale, avait lieu une manifestation. Deux opposants ont été tués par des tirs des forces de l’ordre.

Le mouvement de contestation a commencé fin janvier au Yémen. Saleh est au pouvoir depuis 32 ans.