DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Drame de Smolensk: pas d'unité nationale polonaise

Vous lisez:

Drame de Smolensk: pas d'unité nationale polonaise

Taille du texte Aa Aa

Pas d’unité nationale en Pologne autour du premier anniversaire de la catastrophe aérienne de Smolensk. Un drame où le président Lech Kaczynski et des dizaines de hauts responsables politiques et militaires polonais ont péri. Jaroslaw, le frère jumeau du président défunt, a boycotté les cérémonies officielles ce dimanche à Varsovie.

Bronislaw Komorowski, qui a succédé à Lech Kaczynski,et le Premier ministre Donald Tusk ont déposé une gerbe devant une plaque commémorative aux victimes de l’accident avant une messe solennelle et un grand concert.

Les Polonais sont divisés sur les causes de l’accident et sur le cours des enquêtes menées en Russie et en Pologne.

Le frère jumeau, Jaroslaw Kaczynski, qui est le chef de l’opposition conservatrice a organisé, lui, une cérémonie devant le palais présidentiel.

Sur leurs banderoles, les sympathisants de Jaroslaw Kaczynski évoquent la thèse d’un complot et d’un attentat. Une thèse exclue définitivement par le parquet polonais.

Avec AFP