DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelles violences au Yémen à Taez et Sanaa


Yémen

Nouvelles violences au Yémen à Taez et Sanaa

Au moins trois personnes ont été tuées hier dans la grande ville du sud et plus de 150 autres blessées lors de heurts avec les forces de sécurité. Ces dernières ont dispersé la foule qui tentait de forcer un barrage de police pour se rendre vers une résidence présidentielle.

A Aden toujours dans le sud, des centaines de jeunes ont défilé dans les rues bloquant le trafic. Ils réclamaient à nouveau le départ du président Ali Abdallah Saleh au pouvoir depuis 32 ans.

La capitale Sanaa, a elle aussi connu une journée très tendue comme depuis fin janvier lorsque la contestation populaire a commencé. Des dizaines d’opposants ont été blessés lors d’affrontements avec la police qui a ouvert le feu et tiré des grenades lacrymogènes.

Cette révolte inquiète de plus en plus les voisins du Yémen. Les Etats du Golfe se réunissent aujourd’hui en Arabie Saoudite pour évoquer un plan de sortie de crise. Un plan refusé vendredi par Ali Abdallah Saleh qui a rappelé son ambassadeur au Qatar pour protester contre toute “intervention belliqueuse”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Islandais refusent de renbourser la Grande-Bretagne et les Pays-Bas