DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Immigration : l'Italie seule contre le reste de l'Europe


Le bureau de Bruxelles

Immigration : l'Italie seule contre le reste de l'Europe

Dépassée par l’immigration illégale, l’Italie se retrouve seule face au reste de l’Union européenne.

Les autres Etats membres refusent d’aider Rome à gérer l’afflux de migrants tunisiens.

Pourtant à son arrivé à Luxembourg ce lundi pour une réunion des ministres européens de l’Intérieur, l’Italien Roberto Maroni esquissait un mince espoir : “Nous allons voir s’il existe une Europe unie et solidaire ou s’il s’agit seulement d’une expression géographique”.

Mais le dialogue de sourd est installé depuis plusieurs semaines. Pour le ministre allemand Hans-Peter Friedrich, l’Italie doit résoudre son problème seule : “Nous ne pouvons accepter que de nombreux migrants économiques viennent en Europe en passant par l’Italie, c’est pourquoi nous attendons de l’Italie qu’elle respecte les règles juridiques existantes et fasse son devoir concernant les discussions avec les Tunisiens”.

Pour forcer la main à ses partenaires, Rome a délivré des permis temporaires permettant aux migrants de circuler dans l’espace Schengen.

La France, destination privilégiée par de nombreux Tunisiens, compte renvoyer tous ceux qui ne respecteront pas certaines conditions, notamment celles d’avoir des ressources suffisantes leur permettant de résider sur le sol français et de retourner dans leur pays d’origine.

Paris a décidé donc de multiplier les contrôles à la frontière franco-italienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Un siège unique pour le Parlement européen : le débat est rouvert