DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La flamblée des cours du brut ralentit la croissance de la consommation de brut

Vous lisez:

La flamblée des cours du brut ralentit la croissance de la consommation de brut

Taille du texte Aa Aa

La flambée des prix du pétrole commence à ralentir la croissance de la demande mondiale pour le pétrole : c’est ce qu’affirme l’AIE, l’agence internationale de l‘énergie qui note dans son rapport que les cours du brut pourraient être modérés à terme par le ralentissement économique mondial.

En attendant, pour l’AIE qui regroupe les pays développés, consommateurs de pétrole, la production mondiale est une source d’inquiétude . En raison du conflit en Libye elle a diminué de 700.000 barils par jour au mois de mars.

Dans les pays présents au sein de l’AIE, les prix du litre d’essence à la pompe a gagné 31% en mars sur un an et le litre de diesel plus de 40%.

On y ajoutera les prix du fioul qui ont augmenté dans les mêmes proportions.

Lundi le Pdg du groupe pétrolier français Total affirmait que tôt ou tard le prix du litre d’essence atteindra 2 euros.

“Même si un jour on doit atteindre 2 euros le litre et c’est possible qu’on l’atteigne, affirme Jean-Louis Schilansky, le président de l’union française des industries pétrolières ; il faut que ce soit le plus loin possible dans le temps, et pour que ce soit le plus loin possible dans le temps, il faut investir pour explorer, rechercher, produire du pétrole brut”.

Dans son étude, l’AIE affirme également qu’en théorie, si l’offre mondiale continue à reculer suivant le rythme de mars, pour le reste de 2011, les stocks des pays développés pourraient tomber d’ici décembre à des plus bas de presque cinq ans. Si cela s’avère, le prix du litre d’essence se rapprocherait alors sensiblement de 2 euros.