DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Religions : mieux vivre ensemble dès l'école

Vous lisez:

Religions : mieux vivre ensemble dès l'école

Taille du texte Aa Aa

Cinq confessions réunies : c’est l’image du jour au Conseil de l’Europe.

Les 47 pays membres de l’organisation veulent battre en brèche l’amalgame simpliste entre identité et religion.

Dans un rapport voté ce mardi, ils appellent à l’ouverture et au dialogue, notamment dans l‘éducation.

L’auteur du rapport, la luxembourgeoise Anne Brasseur, insiste : “c’est l‘éducation qui est tellement importante, l‘éducation premièrement à travers l’enseignement général, normal. Moi je trouve que chaque enseignant même s’il s’agit d’autres branches ou d’autres matières, doit avoir des connaissances des différentes religions pour comprendre ses élèves dans leur diversité.”

“Les mots tolérance et ouverture ont résonné dans l’hémicycle mais à l’heure où la France interdit le port du voile intégral, et où la laïcité devient un argument électoraliste en Europe, le représentant musulman ne cache pas son inquiétude,” explique notre envoyée spéciale, Audrey Tilve.

Et le professeur Mehmet Görmez, qui occupe la chaire de la Présidence des Affaires religieuse de Turquie de souligner : “ce rapport a été publié alors que nombre de personnalités politiques européennes rivalisent de déclarations sur l‘échec du multiculturalisme.”

Foulard, voile islamique ou turban sikh, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a jusqu’ici toujours donné raison à la France en estimant que les interdictions des vêtements ou symboles religieux ne violaient pas la liberté de religion.