DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sang coule au Yémen, où un appel à la grève a été lancé

Vous lisez:

Le sang coule au Yémen, où un appel à la grève a été lancé

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs manifestants et policiers ont été tués ce mercredi à Amrane et Aden.

Selon des témoins, l’armée a ouvert le feu ce matin à Aden sur des jeunes qui plaçaient des barils au milieu de la chaussée afin de faire respecter un appel à la grève générale.

Selon une source militaire, des policiers ont également attaqué à l’arme automatique et à la roquette anti-char un barrage de l’armée la nuit dernière à Amrane à 170 km au nord de Sanaa.

Un barrage tenu par des militaires d’une division dont le commandant a rejoint le mouvement de contestation le 21 mars.

Un mouvement qui loin de s’affaiblir. Hier, des milliers de personnes ont défilé à Taez pour réclamer la démission du président Ali Abdallah Saleh.

Un plan de sortie présenté par les pays du Golfe a été rejeté par l’opposition qui conteste la garantie d’immunité offerte au président.

Avec AFP et Reuters