DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : Naoto Kan appellé à la démission

Vous lisez:

Japon : Naoto Kan appellé à la démission

Taille du texte Aa Aa

C’est la seconde fois qu’ils vont à la rencontre des sinistrés, depuis le 11 mars. Mais c’est la toute première fois que l’empereur et l’impératrice du Japon se rendent dans une des zones les plus affectées par le séisme et le tsunami. Dans cette ville de Asahi, 13 personnes sont mortes, 3000 maisons ont été détruites.

140 000 personnes vivent encore au Japon dans des centres d’accueil.

Une situation qui fragilise le gouvernement de Naoto Kan. Le principal parti d’opposition a d’ailleurs réclamé la démission du Premier Ministre.

Il reproche à Naoto Kan sa gestion des crises sanitaire et nucléaire. Sa popularité ne dépasse pas les 30%.

L’opérateur de la centrale de Fukushima-Daiichi peine à reprendre le contrôle des quatre réacteurs les plus endommagés.

Autour de la centrale, 10 corps déjà ont été retrouvés par la police qui pour la première fois a lancé des recherches dans une zone inexplorée de 10 km autour de la centrale.