DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le groupe de contact sur la Libye annonce une aide financière à la rébellion et demande à nouveau le départ de Kadhafi

Vous lisez:

Le groupe de contact sur la Libye annonce une aide financière à la rébellion et demande à nouveau le départ de Kadhafi

Taille du texte Aa Aa

Tels sont les deux messages envoyés lors de la première réunion d’hier à Doha au Qatar. Le groupe a souligné qu’il fallait fournir aux rebelles les moyens de se défendre tout en se refusant à inclure explicitement dans cette aide des équipements militaires.

Le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle explique qu’il ne s’agit pas “d’une solution militaire mais qu’il s’agit de mettre en place un processus politique. C’est un message clair, il n’y a pas d’avenir pour le Colonel Kadhafi dans ce pays, il a commencé une guerre civile contre son propre peuple. Il n’a plus la légitimité pour parler au nom du peuple libyen”.

La rébellion veut elle plus de frappes de l’Otan contre les chars et les sites de lancement de missiles des forces pro-Kadhafi.

Mahmoud Shammam, le porte-parole du Conseil national de transition dénonce l’arrivée de nouvelles armes pour les forces de Kadhafi : “Kadhafi continue à recevoir des armes. Nous savons que 500 véhicules transportant des armes sont venus d’Algérie depuis hier. Des armes et des tanks de fabrication russe venus des anciens pays d’Europe de l’Est transitent par la mer et ils ont été utilisés contre Misrata”.

Le Qatar a annoncé hier soir avoir fourni des missiles antichars Milan aux insurgés. Des experts se trouvent à Benghazi pour entraîner les rebelles à utiliser ces armes.