DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réouverture sous très haute sécurité du métro à Minsk après l'attentat

Vous lisez:

Réouverture sous très haute sécurité du métro à Minsk après l'attentat

Taille du texte Aa Aa

Les fouilles à l’entrée des stations sont draconiennes après l’attaque meurtrière de lundi. L’enquête progresse très rapidement. Cinq suspects ont été arrêtés et deux ont déjà été écroués. Selon le procureur général-adjoint, toutes ces personnes sont originaires du Bélarus et ont moins de 30 ans. Ce sont ces images des caméras de surveillance qui ont permis l’arrestation du principal suspect. La bombe était apparemment radio-commandée.

Deux premiers suspects, un électricien et un tourneur avait reconnu mercredi avoir commis l’attentat ainsi que deux autres attaques en 2005 et 2008.

Dans les rues de Minsk, c’est un sentiment d’inquiétude qui prévaut.

“J’espère que tout ira bien. Cela n’aurait pas dû arriver au Bélarus. Ce qui est arrivé est quelque chose. Les gens qui ont fait ça sont des malades”, explique cet homme.

“C’est effrayant. Ce n’est pas seulement dans le métro que j’ai peur mais dans tous les transports en commun où il y a beaucoup de monde. Je suis terrorisée”, raconte cette jeune femme.

L’attentat de lundi a fait 12 morts et 150 blessés. Il a suscité une profonde vague d‘émotion dans le pays.

Le président Loukachenko qui tient le pouvoir d’une main de fer depuis 16 ans avait évoqué une possible piste étrangère et l’opposition déjà durement réprimée ces derniers mois craint désormais une exploitation politique de ce drame.