DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Restons humains", c'était la devise du pacifiste italien assassiné à Gaza

Vous lisez:

"Restons humains", c'était la devise du pacifiste italien assassiné à Gaza

Taille du texte Aa Aa

Vittorio Arrigoni, enlevé par un groupe salafiste lié à Al-Qaïda, a payé de sa vie son engagement humaniste. Cet Italien de 36 ans a été étranglé, selon le Hamas. Son corps a été retrouvé dans une maison abandonnée du nord-ouest de la ville de Gaza. Il habitait à Gaza depuis qu’il y était arrivé en août 2008, à bord d’un bateau transportant de l’aide humanitaire. Vittorio Arrigoni militait pour le mouvement pacifiste pro-palestinien International Solidarity Mouvement.

Sa mère est effondrée: “Vittorio disait toujours Restons humains. Il le disait même dans les situations les plus difficiles, comme pendant l’offensive israélienne sur Gaza. Souvent, je lui demandais: comment tu fais pour rester humain ? Comment devrions-nous faire ? Il me répondait: malgré tout, l’humanité doit être toujours en nous et nous devons la montrer aux autres”. Les amis palestiniens et militants pacifistes de Vittorio Arrigoni sont également bouleversés. Et en Italie, ses compatriotes sont choqués par cet assassinat. .

“Je suis encore plus désolé car c‘était un bénévole qui était à Gaza, non pas pour faire la guerre mais pour trouver une solution., réagit un jeune homme. Malheureusement, je crois qu’il ne sera pas le dernier à subir un sort semblable”. Vittorio Arrigoni est le premier étranger assassiné dans la bande de Gaza depuis la prise de contrôle du territoire par le Hamas en juin 2007.