DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des bombes à sous-munitions à Misrata, Barack Obama admet l'enlisement

Vous lisez:

Des bombes à sous-munitions à Misrata, Barack Obama admet l'enlisement

Taille du texte Aa Aa

Les troupes du colonel Kadhafi ne laissent aucun répit à Misrata. Et ces rebelles, venus en renfort par bâteau de Benghazi, ont mis 30h pour arriver. Leur embarcation a été bloquée pour inspection par l’OTAN qui se doit de faire respecter l’embargo sur les armes.

Hier, les affrontements auraient fait 8 morts. L’ONG Human Rights Watch affirme que les troupes loyalistes ont maintenant recours à des bombes à sous-munitions. Elle les a vues et dénoncent leur utilisation car elles causent des ravages non ciblés.

Assiégée depuis six semaines, Misrata est devenue l’illustration des limites de l’opération de l’OTAN en Libye.

Le président américian Barack Obama a reconnu qu’il y avait un enlisement mais croit en la chute de Kadhafi:

“On sait qu’on est dans une impasse militaire sur le terrain, mais Kadhafi est mis sous pression de toutes sortes de façons. Il est à court d’argent. Il est à court de matériel… Si nous continuons à exercer cette pression et à protéger les civils, ce que fait l’OTAN, alors je pense qu‘à long terme Kadhafi s’en ira et nous réussirons. “

Hier pour la seconde journée consécutive, à Berlin, la Grande-Bretagne et la France ont tenté de convaincre leurs alliés de l’OTAN d’accroître leur contribution militaire à l’opération en Libye, mais sans succès.

L’Union européenne et l’OTAN prépareraient une mission humanitaire vers Misrata.