DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des ONG disent la situation désespérée pour les civils de Misrata

Vous lisez:

Des ONG disent la situation désespérée pour les civils de Misrata

Taille du texte Aa Aa

Les rebelles progressent vers l’ouest à la faveur des raids aériens de l’OTAN, mais Misrata est toujours pilonnée.

Dans la troisième ville du pays, assiégée depuis près de deux mois, difficile de faire un bilan des victimes: une quinzaine ces deux derniers jours et des dizaines de blessés selon les insurgés et différentes ONG.

Les forces de Kadhafi s’en prendraient désormais au site de purification de l’eau, aux usines de produits agro-alimentaires. Les rebelles, piégés à Misrata, reçoivent quelques renforts de l’ouest.

Hier, l’ONG Médecins sans frontières a pu évacuer 99 blessés, dont 10 dans un état critique, vers la Tunisie.

Selon plusieurs ONG, la situation est désespérée pour nombre de civils à Misrata car peu de zones sont sûres.

A l’arrière du front, à Benghazi, les funérailles d’un chef rebelle, tué dans les combats de Brega, ont rassemblé des centaines de Libyens hier.