DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : les rues de Misrata jonchées de débris de bombes à fragmentation

Vous lisez:

Libye : les rues de Misrata jonchées de débris de bombes à fragmentation

Taille du texte Aa Aa

Des journalistes affirment que les rues de Misrata en Libye sont jonchées de restes de bombes à fragmentation. Ce genre de munitions peut tuer à des dizaines de mètres à la ronde. Selon l’ONG Human Rights Watch, il s’agit de MAT-120 fabriquées en Espagne en 2007…

“Eh bien, nous avons vu ce qui semblait être trois explosions de bombes à fragmentation sur Misrata quelques nuits auparavant” explique Emma Daly de l’HRW. “Nous avons parlé à plusieurs témoins qui affirment avoir vu d’autres frappes de ce type auparavant, et nous avons aussi récupéré les débris de ce qui semblaient être des bombes à fragmentation mais aussi des sous-munitions et des petites bombes de ce type”.

Selon une source médicale, trois personnes ont du être amputées d’un pied et deux d’une main vendredi à Misrata après avoir été touchées par ce type de bombes.

Le régime libyen a vigoureusement démenti l’utilisation de ce genre d’armes.

Elles sont interdites depuis 2010, mais Tripoli n’a pas signé la convention. “Il n’y a pas un seul soldat en Libye qui sache utiliser les sous-munitions”, a expliqué un général de l’armée régulière.

Misrata subi un pilonnage intensif des forces de Kadhafi depuis sept semaines.