DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mutinerie s'étend au Burkina Faso

Vous lisez:

La mutinerie s'étend au Burkina Faso

Taille du texte Aa Aa

La capitale Ouagadougou a repris son cours normal après un weekend de violences marqué par des pillages de la part des militaires rebelles. Ils protestent pour obtenir leur indemnité de logement et leur prime journalière d’alimentation.

Les commerçants sont excédés par ces événements comme l’explique ce directeur d’une station service :

“Les pompes ne fonctionnaient pas. Deux citernes étaient à cours de carburant alors ils s’en sont pris au camion. Ils ont cassé les vitres et ils commencé à enlever le carburant. Des jeunes sont venus les aider. Puis, ils s’en sont pris à la boutique”.

Cette mutinerie a commencé jeudi soir dans les rangs de la garde présidentielle du chef de l’Etat Blaise Compaoré. Elle s’est ensuite étendue à certains gendarmes. Elle concerne désormais Ouagadougou et les villes de Pô, Tenkodogo et Kaya dans le nord.

Arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1987, Blaise Compaoré tente de contenir cette révolte qui intervient après plusieurs mouvements de contestation ces deux derniers mois. ll a dissous son gouvernement et nommé de nouveaux responsables des forces armées.