DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

25 ans après, le monde à nouveau au chevet de Tchernobyl en pensant à Fukushima

Vous lisez:

25 ans après, le monde à nouveau au chevet de Tchernobyl en pensant à Fukushima

Taille du texte Aa Aa

Les dirigeants du G8 et de l’Union européenne ont réuni 575 millions d’euros sur un total de 740 millions d’euros qui manquaient lors de leur conférence des donateurs à Kiev.

Objectif : aider l’Ukraine à financer une réponse de long terme au pire accident nucléaire de l’histoire.

José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne a promis 110 millions d’euros au nom des Vingt-Sept. La France qui préside le G8 et co-dirige à ce titre cette conférence et son premier ministre François Fillon a débloqué 47 millions d’euros supplémentaires.

Il s’agit de financer la construction d’un nouveau sarcophage autour du réacteur accidenté.

Ces discussions interviennent alors que la récente catastrophe de Fukushima au Japon a ravivé les inquiétudes sur les centrales nucléaires et leur devenir.

Le 26 avril 1986, le réacteur n.4 de Tchernobyl explosait contaminant une bonne partie de l’Europe et de l’ex-URSS. 25 ans après, le bilan des victimes fait toujours débat mais personne n’a oublié le nuage radioactif.