DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nord du Nigeria en proie à des violences post-électorales

Vous lisez:

Le nord du Nigeria en proie à des violences post-électorales

Taille du texte Aa Aa

Le Nigeria est toujours sous tension au lendemain de l‘élection de Goodluck Jonathan à la présidence du pays.

Une élection contestée dans le Nord, à majorité musulmane, où des violences font rage depuis trois jours. La Croix-Rouge parle de centaines de blessés par balle ou par machettes. On parle également d’une cinquantaine de morts, uniquement dans les grandes villes comme Kano ou Kaduna où des manifestants ont brûlé des commerces, des églises et des maisons.

« Nous avons été complètement dépassés », explique un commissaire de police de l’État de Kaduna». « Ils sont sortis par milliers. On pense qu’il il y avait près d’un million de manifestants dans tout l’Etat ».

Le président élu Goodluck Jonathan, un chrétien du sud, a appelé les dirigeants politiques et religieux à condamner les actes de violence. Il a été aussitôt entendu par son principal rival politique, le musulman Muhammadu Buhari, qui a lancé ce mardi un appel au calme.