DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Standard & Poor's va-t-il sauver les finances de l'Etat fédéral américain ?

Vous lisez:

Standard & Poor's va-t-il sauver les finances de l'Etat fédéral américain ?

Taille du texte Aa Aa

Les marchés financiers vivent actuellement beaucoup plus au rythme de la politique qu‘à celui des résultats des entreprises. Pour preuve l’affolement qui a suivi l’assignation par Standard & Poor’s d’une perspective négative sur la dette des Etats Unis.

Le Président américain Barack Obama, est revenu mardi en Virginie sur la genèse de l‘énorme déficit américain.

“Quand on regarde l’année 2000, il y a onze ans, nous présentions un excédent budgétaire. Mais nous avons alors pratiqué des réductions fiscales pour tout le monde, y compris les millionaires et les milliardaires, nous étions engagés dans deux conflits et nous avons mis en place une coûteuse politique de protection sociale; et nous n’avions payé aucune de ces décisions. Mais comme le dit le proverbe, rien n’est gratuit”.

Standard & Poor’s n’a été convaincu ni par le bras de fer au Congrès sur les réductions budgétaires 2011 ni par le plan de réduction sur douze ans proposé par Obama. Les positions politiques ont peu de chance de bouger avant les élections de novembre 2012.

“Personne ne peut échapper à une détérioration de la situation budgétaire américaine, affirme Mohamed El-Erian, le Pdg du fonds obligataire PIMCO. Mais ça ne touche pas seulement les Etats Unis, ça touche l‘économie mondiale au coeur de laquelle se trouvent les Etats Unis”.

L’initiative de Standard & Poor’s pourrait faire grimper durablement le rendement des bons du Trésor américains, soit une charge accrue de la dette pour l’Etat. Un accord politique rapide sur la question budgétaire est donc indispensable.