DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fukushima Daiichi zone interdite

Vous lisez:

Fukushima Daiichi zone interdite

Taille du texte Aa Aa

Le Japon délimite un périmètre de sécurité de 20 kilomètres autour de la centrale de Fukushima Daiichi. Alors que de nouveaux corps continuent d‘être ramassés sous les décombres, le chef du gouvernement nippon a décrété cette zone interdite. En inspectant plusieurs milliers de maisons, la police a découvert que plus de 60 familles y vivaient toujours en dépit des risques.

Au lendemain de la catastrophe, une première zone d’exclusion avait été mise en place dans un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale, sur la base du volontariat. 80 000 personnes l’avaient quittée à la hâte. Une zone étendue, il y a quelques jours seulement, à un périmètre de 30 kilomètres face aux risques de radiation pour les habitants souhaitant retourner vérifier l‘état de leur maison.

Pour les militants de Greenpeace, la réalité est toute autre. Tests à l’appui, ils affirment que les dangers pour l’homme sont réels, mais au-delà d’un rayon de 40 kilomètres.