DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La contestation populaire à nouveau endeuillée au Yémen

Vous lisez:

La contestation populaire à nouveau endeuillée au Yémen

Taille du texte Aa Aa

Deux personnes, un manifestant à Hodeida sur la Mer rouge et un policier à Aden dans le Sud, ont été tuées ce mercredi matin portant à huit le nombre de victimes en seulement 24 heures.

Hier, la police avait dispersé avec force une manifestation à Sanaa tuant cinq personnes. A Taez, autre foyer de la révolte, c’est un passant qui a été mortellement atteint d’une balle de la police.

A chaque fois, la violence a été présente. A chaque fois, elle a provoqué de très nombreux blessés souvent dans un état grave ou jugé sérieux.

Ce mercredi, a de nouveau été décrété journée de mobilisation avec des marches de protestation pour dénoncer la répression et réclamer le départ d’Ali Abdallah Saleh. Le président est au pouvoir depuis 32 ans et l’opposition exige son départ comme préalable à des discussions sur l’avenir politique et institutionnel du pays.

Un avenir qui inquiète la communauté internationale. A l’ONU, le Conseil de sécurité a toutefois échoué hier à se mettre d’accord sur une déclaration commune sur la situation au Yémen qu’il examinait pour la première fois.