DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les appels au calme s'accentuent au Nigéria

Vous lisez:

Les appels au calme s'accentuent au Nigéria

Taille du texte Aa Aa

Le nord à majorité musulmane est le théâtre depuis dimanche d‘émeutes meurtrières après la réélection du président Goodluck Jonathan, un chrétien du Sud.

Le bilan est évalué à plusieurs morts sans plus de précision par la Croix-Rouge nigériane qui affirme que plus de 400 personnes auraient également été blessées et plus de 40 000 autres déplacées.

Goodluck Jonathan a demandé aux chefs politiques et religieux de condamner les violences et d’appeler au calme et à l’unité du pays. Il a suspendu son ministre de l’Intérieur lui reprochant son comportement personnel et officiel.

Des mosquées, des églises et des chrétiens ont été attaqués dans plusieurs villes comme Kano, Kaduna, Katsina et Zamfara.

Le leader de l’opposition et battu à l‘élection, Muhammadu Buhari a lui aussi prôné la retenue et condamé ces heurts.

La police nigériane dénonce des actions menées par des groupes qui ne reconnaissent pas l‘élection de Jonathan mais elle réfute toute motivation éthniques ou religieuses.

La victoire de Goodluck Jonathan a été officiellement annoncée lundi soir même si elle est contestée par l’opposition qui dénonce des fraudes massives.