DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alphabétiser les adultes

Vous lisez:

Alphabétiser les adultes

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs pays se sont dotés de politiques publiques pour lutter contre l’analphabétisme, mais ce combat reste considéré comme un des plus grands défis du 21ème siècle.

Le Mozambique de a à z

Au Mozambique, où plus de la moitié de la population ne sait ni lire ni écrire, le gouvernement tente de promouvoir l’alphabétisation. La première Dame du pays, Maria da Luz Dai Guebuza, mène une campagne pour lever des fonds et encourager la volonté politique de garantir le droit à l‘éducation, notamment pour les femmes.

L’idée est que la prochaine génération de mères et de grand-mères sera le fer de lance de la lutte contre l’analphabétisme.

La tradition veut qu’au Mozambique, les filles soient écartées de l‘éducation pour s’occuper des tâches ménagères et des enfants à la maison. Ce sont les garçons qu’on envoie à l‘école.

Espagne : inspirées par Lorca

Dans la ville espagnole de Séville, des femmes Roms parviennent à améliorer leur lecture et leur écriture via l‘étude de pièces de théâtre. Inspirée par Garcia Lorca, Rocio Montero, qui ne savait ni lire ni écrire, est maintenant l’actrice principale de “la maison de Bernarda Alba”.

Rocio Montero et ses amies n‘étaient jamais allées au théâtre. Jusqu‘à il y a un an, leur réalité se cantonait au quotidien du plus vieux camp Rom d’Europe, El Vacie, à Séville. Mais aujourd’hui, ces femmes analphabètes pour la plupart, se produisent dans “la maison de Bernarda Alba” et grâce à cette pièce de Garcia Lorca, ont conquis la scène espagnole. Leur spectacle affiche complet.

Washington : retour aux bases

Washington DC, la capitale d’un des pays les plus puissants au monde, est aussi connue pour son taux élevé d’illétrisme. Avec 20 à 36 % de la population considérée comme illettrée, le district détient le record de l’analphabétisme aux Etats-Unis.

Le Washington Literacy Council a été créé il y a plus de quarante ans. C’est un des plus vieux centres d’alphabétisation pour adultes du pays. La plupart des élèves sont des hommes afro-américains entre 30 et 40 ans. Leur niveau de lecture est celui d’un enfant de 9 ans. Ils sont dits “analphabètes fonctionnels”, c’est à dire qu’ils peuvent reconnaître des mots simples qu’ils ont appris mais sont incapables de rédiger une lettre de motivation ou de lire le journal.