DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le conflit s'enlise en Libye et les combats font rage

Vous lisez:

Le conflit s'enlise en Libye et les combats font rage

Taille du texte Aa Aa

Misrata, la troisième ville du pays symbolise la bataille engagée. Tenue depuis deux mois par les rebelles malgré le feu nourri des troupes loyalistes qui encerclent la cité assiégée. Plusieurs centaines de personnes ont déjà été tuées. Parmi elles, au moins trois rebelles hier mais aussi deux médecins ukrainiens dont l’un a succombé à ses blessures. L’autre étant grièvement atteint.

La rébellion a demandé un soutien renforcé de la coalition. Après Londres, Paris et Rome vont envoyer des conseillers militaires auprès du Conseil national de transition à Benghazi tout en excluant le déploiement de troupes au sol. Une hypothèse qui inquiète pourtant Moscou. La Russie parle de violation de la résolution des Nations Unies.

En attendant, les insurgés se sont emparés du poste-frontière près de Wazzan sur la route reliant la ville libyenne de Nalout à la cité tunisienne de Dehiba. Treize officiers pro-Kadhafi dont un général se seraient rendus.

L’Otan a de son côté poursuivi ses raids notamment au sud-ouest de Tripoli sur Gharyan et Khellat Al-Ferjan. L’Alliance atlantique a en revanche démenti avoir tué sept civils comme l’affirme l’agence officielle et pro-Kadhafi Jana.