DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une zone interdite autour de la centrale de Fukushima

Vous lisez:

Une zone interdite autour de la centrale de Fukushima

Taille du texte Aa Aa

Le Japon bloque l’accès à 20km de la centrale nucléaire accidentée depuis le 11 mars dernier.

Cette annonce est intervenue en pleine visite de Naoto Kan six semaines après le séisme et le tsunami qui ont fait 28 000 morts et disparus. Une visite très tendue auprès des survivants. Le premier ministre nippon a été vivement interpellé et notamment par cet homme : “Bougez vous, faites votre boulot ! Un premier ministre doit diriger, s’imposer, faire preuve d’autorité et en finir au plus vite avec cette situation, je vous le dis du fond du coeur !”.

Il s’agit d‘éviter que les anciens habitants n’y retournent en dépit de risques élevés pour la santé. L’interdiction entrera en vigueur dès la nuit prochaine.

L’opérateur de la centrale Tepco confirme de son côté son calendrier. Il lui faudra encore trois mois pour commencer à réduire la radioactivité et entre six et neuf mois pour refroidir les réacteurs. Un calendrier ambitieux selon les spécialistes du nucléaire alors que la radioactivité en mer atteint plus de 20 000 fois la limite légale.

Greenpeace a annoncé l’envoi de son navire emblématique le Rainbow Warrior pour vérifier ces estimations et effectuer ces propres tests dans l’océan Pacifique.

En attendant, le gouvernement japonais est confronté à l’immense chantier de la reconstruction et au sort des 130 000 personnes qui ont tout perdu depuis le 11 mars. Une catastrophe qui va diviser par deux la croissance japonaise cette année mais qui devrait relancer la machine économique nippone en 2012 grâce à la reconstruction.