DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine réclame davantage de moyens face aux dangers du nucléaire

Vous lisez:

L'Ukraine réclame davantage de moyens face aux dangers du nucléaire

Taille du texte Aa Aa

C’est ce vendredi que s’achève à Kiev en Ukraine la conférence internationale consacrée au nucléaire. Cette réunion coïncidait avec le 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl sur fond de crise atomique au Japon. Et ce qui ressort des trois jours de discussions, c’est notamment la nécessité de revoir de fond en comble les normes de sécurité.

Mais cela suppose de gros moyens matériels et financiers, comme l’explique Euvgenia Stepanova, professeur de médecine, chef du département de pédiatrie de l’Académie nationale des sciences. “Nous sommes devenus les plus compétents au monde concernant l’estimation des conséquences des telles catastrophes nucléaires, assure-t-elle. Nous savons “quoi faire”, nous savons “comment faire”, mais nous n’avons pas les moyens pour le faire.”

La communauté internationale a décidé de débloqué plus de 500 millions d’euros pour financer les travaux liés à la construction d’un nouveau sarcophage pour isoler le réacteur accidenté à Tchernobyl.

Reprenant ce qui est écrit sur une petite maquette en papier dans un des halls de la conférence, notre envoyée spéciale Ioulia Poukhli explique que “tous les pays sont dans un même bateau”. “C’est le sens de l’appel lancée par les autorités ukrainiennes”, ajoute-t-elle. Et de conclure : “l’Ukraine, mais aussi la Biélorussie et la Russie ne peuvent pas résoudre seules, tous les problèmes sanitaires, médicaux et écologiques liés à l’accident de Tchernobyl”.