DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tuerie de Nantes : un crime méticuleusement prémédité

Vous lisez:

Tuerie de Nantes : un crime méticuleusement prémédité

Taille du texte Aa Aa

L’enquête sur la tuerie de Nantes se concentre désormais sur Xavier Dupont de Ligonnès, dont la voiture a été retrouvée dans le Var, où sa carte bancaire a été utilisée.

Ce père de famille de 50 ans est soupçonné d’avoir abattu par balles sa femme Agnès et leurs quatre enfants, Thomas, Arthur, Anne et Benoît, âgés de 13 à 21 ans.

Leurs corps et ceux de leurs deux labradors ont été retrouvés hier dans une fosse creusée sous la terrasse. Ils avaient été enterrés dans des sacs de jute et recouverts de chaux vive.

Le bail de la maison avait été résilié et des courriers adressés à l‘école et aux amis pour les prévenir du départ de la famille.

“J’ai reçu un courrier il y a une dizaine de jours de la part du mari, m’informant qu’il était muté par son employeur de façon urgente en Australie et que donc il retirait ses enfants de l‘établissement,” rapporte Olivier Bouissous, le directeur de l‘école la Perverie Sacré Coeur où étaient scolarisés Anne, 16 ans, et Benoît, 13 ans, les deux plus jeunes enfants de la fratrie.

“Ses proches amis ont reçu une lettre de leurs parents disant qu’il fallait qu’on l’oublie, qu’il ne fallait plus qu’on essaie de l’appeler,” confie une amie de Anne.

La police scientifique passe actuellement la maison au peigne fin en quête d’indices qui les mettraient sur la piste de Xavier Dupont de Ligonnès, et leur permettrait de comprendre.