DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vendredi sanglant en Syrie


Syrie

Vendredi sanglant en Syrie

Les manifestations ont fait des dizaines de morts, une quarantaine de personnes tuées par balles selon un bilan qui risque de s’alourdir. Parmi elles, un enfant de 11 ans.

Il s’agit de l’une des journées les plus sanglantes, depuis le début de la contestation.

Des manifestations ont eu lieu un peu partout, à Deraa, épicentre de la contestation du régime de Bachar al-Assad, à Hama, Homs, Damas. Ils sont des dizaines de milliers, pour l’une des plus importantes mobilisations depuis le 15 mars. Ils ont répondu à l’appel lancé via Facebook. Ce que les manifestants réclament, ce ne sont plus seulement des réformes, mais bien la chute du régime. La levée toute récente de l‘état d’urgence, qui était en vigueur depuis 48 ans, ne change rien.

Les manifestants exigent la fin du monopole du parti Bass et un système politique démocratique. Le président Bachar al-Assad, 45 ans, a les pouvoirs absolus en Syrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les drones, ultime espoir des Libyens