DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des Roms fuient leur village par peur d'une milice fasciste

Vous lisez:

Des Roms fuient leur village par peur d'une milice fasciste

Taille du texte Aa Aa

Dans ce village de Hongrie, c’est la peur qui règne. Sur les 2800 habitants de Gyöngyöspata, 450 sont des Roms, et ce sont eux qui tremblent. Près de 300 femmes et enfants de cette communauté ont été emmenés dans des cars par la Croix-Rouge dans un centre d’accueil, ils ne se sentent plus en sécurité.

La faute à qui ? A la milice Vedero, proche du parti d’extrême-droite Jobbik. Ces membres habillés en paramilitaires comptent installer ce week-end pascal un camp d’entraînement, à une centaine de mètres du quartier rom.

Le mois dernier, la milice Vedero a organisé des patrouilles dans le village, pour “restaurer l’ordre”, soit disant.

La police locale a laissé faire. Ensuite, le ministre de l’Intérieur a finalement assuré que les patrouilles des Vedero allaient cesser.

Les milices Vedero sont soutenues par le Jobbik, le parti d’extrême-droite qui a obtenu 46 sièges au parlement l’an dernier.