DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guerre de territoire entre Bangkok et Phnom Penh


Thaïlande

Guerre de territoire entre Bangkok et Phnom Penh

Pour la troisième journée consécutive, des combats ont opposé soldats thaïlandais et cambodgiens dans une zone frontalière contestée.

Depuis vendredi, les affrontements ont fait 11 morts et une quarantaine de blessés.

Les raisons de ce conflit ne sont pas très claires: deux temples hindous datant du 12ème siècle et un territoire de 4,6 km2 dans la jungle montagneuse seraient à l’origine de ces combats entre les deux voisins.

Le Premier ministre thaïlandais accuse le Cambodge d’avoir ouvert les hostilités. Il assure qu’il n’a pas l’intention d’envahir ou d’attaquer qui que ce soit mais qu’il a le devoir de protéger la souveraineté de la Thaïlande et croit en une solution bilatérale.

Le Cambodge accuse l’armée thaïlandaise d’utiliser des bombes à sous-munitions et des bombes remplies de gaz. Bangkok dément.

L’ONU a appelé à un cessez-le-feu immédiat.

En février, un premier conflit armé de quatre jours dans cette même zone avait déjà fait 11 morts.

Depuis des milliers de personnes se sont réfugiées dans des camps.

Ce matin, des tirs d’obus ont de nouveau fait fuir des familles entières qui disent ne pas comprendre pas ce qui se passe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Pape dédie son message pascal à la Libye et aux migrants d'Afrique du Nord