DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour Silvio Berlusconi, l'OPA de Lactalis sur Parmalat n'est pas hostile

Vous lisez:

Pour Silvio Berlusconi, l'OPA de Lactalis sur Parmalat n'est pas hostile

Taille du texte Aa Aa

Lancer une OPA sur un grand groupe laitier italien, en l’occurrence Parmalat, le jour oú le Président français Sarkozy est reçu par le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi relève d’une certaine habileté de la part du groupe français Lactalis.

Annonce inattendue donc mais qui sait ? En tous cas le lancement de cette OPA d’un montant de 3 milliards et 375 millions d’euros, a fait grimper le titre Parmalat de plus de 11% à la bourse de Milan.

Parmi beaucoup d’autres sujets, l’offre de Lactalis a été évoquée par les protagonistes du sommet franco-italien.

“Je ne considère pas ça comme une OPA hostile, a affirmé Silvio Berlusconi le chef du gouvernement italien. Nous sommes d’accord que la meilleure chose à faire c’est autoriser la création de grands groupes internationaux”.

L’annonce de l’OPA de Lactalis – qui possède déjà 29% du capital de sa cible – a pris de cours les partenaires financiers italiens favorables à une solution nationale et qui envisageaient une offre sur 60% du capital de Parmalat pour 3 milliards d’euros. Aujourd’hui cette opération leur coûterait autour de 5 milliards d’euros.