DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rome et Paris pour un rétablissement temporaire des contrôles aux frontières

Vous lisez:

Rome et Paris pour un rétablissement temporaire des contrôles aux frontières

Taille du texte Aa Aa

Après des semaines de discorde entre Paris et Rome sur l’afflux d’immigrés clandestins venus d’Afrique du Nord, le 29e sommet franco-italien a permis de remettre les choses à plat.

Ainsi Silvio Berlusconi et Nicolas Sarkozy demandent la possibilité d’examiner un rétablissement temporaire des contrôles aux frontières intérieures de l’espace Schengen.

Silvio Berlusconi, chef du gouvernement italien, “nous avons parlé de Schengen, nous ne voulons pas remettre en cause Schengen, mais dans des circonstances exceptionnelles, nous croyons tous les deux qu’il doit y avoir des modifications au traité de Schengen sur lesquelles nous avons décidé de travailler ensemble.”

Nicolas Sarkozy, Président français, “nous voulons que Schengen vive, mais pour que Schengen vive, Schengen doit être réformé.”

L’Italie et la France ont adressé une lettre commune à la Commission et au Conseil Européen dans laquelle elles demandent également un renforcement de l’agence Frontex qui intervient aux frontières de l’Europe.

Depuis début janvier l’Italie a octroyé des permis de séjour de six mois aux quelques 20 000 Tunisiens arrivés sur son sol. De plus, Rome a offert des billets de train gratuits à ces migrants qui se rendent à la frontière franco-italienne.

“Tu sais combien, c’est ce ticket Rome-Vintimille ? 120 euros…(pour moi) c’est gratuit.”, nous dit ce Tunisien.

Ainsi, des centaines de Tunisiens ont tenté de rejoindre leurs familles établies en France mais pour Paris ces titres de séjour ne peuvent être valides sans passeport et sans une garantie de ressources. Conséquence : nombre de migrants sont renvoyés vers la frontière italienne.