DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ban Ki-moon plaide pour une enquête indépendante en Syrie

Vous lisez:

Ban Ki-moon plaide pour une enquête indépendante en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a pas encore d’accord sur une condamnation du régime syrien au conseil de sécurité de l’ONU.

Un texte proposé par la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et le Portugal circule. Les débats reprennent ce mercredi. La Russie et la Chine seraient toujours réticentes. Et il n’y aurait aucune sanction d’envisager.

Pour l’heure, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon s’est contenté de plaider en faveur d’une enquête indépendante:

“Je condamne avec force ces violences continuelles contre des manifestants pacifiques, et plus particulièrement l’usage de chars et de tirs à balles réelles qui ont tué et blessé des centaines de personnes. Une enquête indépendante, transparente et efficace doit être menée.”

L’ambassadeur de Syrie aux Nations unies, Ja’afari, a rejeté l’idée d’une enquête internationale, arguant que son pays était tout à fait capable de mener sa propre enquête.

Il a ajouté que “le conseil de sécurité ne devrait pas réagir aux reportages des médias”:

“Le conseil de sécurité est une institution responsable chargée de maintenir la paix et la sécurité, il devrait se fier au rapports officiels, pas aux rapports des médias.”

A ces propos, les Etats-Unis ont répondu que “la violence brutale employée par le gouvernement syrien contre son peuple était odieuse et lamentable”.