DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le mariage royal britannique : des retombées économiques pas si positives que cela

Vous lisez:

Le mariage royal britannique : des retombées économiques pas si positives que cela

Taille du texte Aa Aa

L‘économie britannique a renoué avec la croissance au premier trimestre 2011 : +0,5% par rapport au dernier trimestre 2010 qui avait marqué une contraction de l‘économie. Sur un an, comme prévu, la croissance est de 1,8%.

A première vue, le mariage royal vendredi devrait générer un surplus de croissance mais les retombées négatives sont peut-être plus importantes que les positives.

En effet, l’addition des jours fériés des fêtes de Pâques et du mariage royal sera plutôt néfaste aux entreprises.

“Je pense que d’un point de vue patronal, voir tous ses salariés prendre deux jours de congés et disparaître une semaine c’est…. un peu négatif.. affirme Cristina Rotaru de Bank of America. Mais tout dépend de comment on le prend, si on reste positif par rapport à ça, alors ce sera positif”.

La moyenne des estimations des retombées économiques du mariage royal sont assez importantes avec 240 millions d’euros d’investissements dans les voyages et le tourisme sur place. Les ventes de produits dérivés du mariage devraient générer plus de 230 millions d’euros.

Mais pour la confédération des industries britanniques, le manque à gagner juste pour le jour du mariage, est de 7 milliards d’euros en perte de productivité. Et de 35 milliards d’euros pour la période incluant les fêtes de Pâques et les jours fériés qui vont avec et le jour férié de vendredi.