DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : la mutinerie du Bounty

Vous lisez:

Rétromachine : la mutinerie du Bounty

Taille du texte Aa Aa

Le 28 avril 1789, Fletcher Christian et onze membres de l’équipage de la frégate anglaise HMS Bounty lancent une mutinerie contre leur capitaine. Contraints de quitter le Bounty, William Bligh et 18 de ses hommes embarquent dans un canot de sept mètres. Les mutins veulent retourner à Tahiti, où le Bounty avait séjourné plusieurs mois afin de récolter des plants d’arbres à pain. Lors de ce séjour, Christian s’était de plus en monté contre le capitaine, qui se comportait en véritable tyran.

A bord de leur frêle esquif, Bligh et ses compagnons réalisent donc l’exploit de rejoindre Timor, soit un périple de 6700 km. Le capitaine regagne ensuite l’Angleterre et fait état de la mutinerie du Bounty. De leur côté, les mutins décident de mettre le cap depuis Tahiti vers l’île inhabitée de Pitcairn afin d’échapper à la Royale Navy. Dix-sept Tahitiens accompagnent les mutins qui mettent le feu à leur navire dès leur arrivée à terre.

Cependant, la situation dégénère sur l’île où tueries et massacres s’enchaînent. Ainsi dix ans après l’arrivée des mutins, seul John Adam reste en vie, ainsi que neufs femmes et quelques dizaines d’enfants. Aujourd’hui encore, pratiquement tous les habitants de Pitcairn sont des descendants des mutins.

Illustration : la mutinerie du Bounty, par Robert Dodd en 1790

Aussi le 18 Avril : le stade de Wembley est inauguré à Londres en 1923 ; Benito Mussolini et sa maîtresse Clara Petacci sont exécutés par des partisans italiens en 1945 ; Charles de Gaulle démissione et quitte la présidence de la République française en 1969.

Né(e) le 18 avril : Oskar Schindler (1908), Ferruccio Lamborghini (1916), Yves Klein(1926), Jacques Dutronc (1943), Penelope Cruz (1974)