DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : les émeutes de Los Angeles

Vous lisez:

Rétromachine : les émeutes de Los Angeles

Taille du texte Aa Aa

Le 29 avril 1992, un jury acquitte les quatre policiers blancs de la police de Los Angeles accusés d’avoir passé à tabac l’automobiliste noir Rodney King un an auparavant. L’arrestation, particulièrement violente, avait été filmée. Les images des policiers frappant sans ménagement King allongé sur le sol avaient fait le tour du monde. A l’annonce du verdict, la tension monte dans les quartiers populaires de Los Angeles et des affrontements éclatent rapidement entre police et Afro-américains, choqués par l’issue du procès. Peu à peu la situation dégénère, pillages, violences physiques et meurtres s’enchaînent. En trois jours d’« insurrection », le bilan est lourd : 53 morts et des centaines de blessés. Le montant des dommages matériels est estimé à près d’un milliard de dollars. Le verdict de l’«affaire King» agit comme un déclencheur des émeutes, dans un contexte déjà marqué par le chômage, la pauvreté et des tensions entre différents groupes ethniques. Un an plus tard, deux des quatre policiers ont été jugés coupables par un tribunal fédéral pour violation des droits civiques. Les deux autres ont été acquittés, mais ont depuis quitté la police de Los Angeles. Suite à un accord à l’amiable, Rodney King a obtenu 3,8 millions de dollars de dommages et intérêts de la ville de Los Angeles.

Aussi le 29 avril : en 1429, Jeanne d’Arc libère la ville d’Orléans des anglais ; la «Jamais Contente» est la première voiture à franchir la barrière symbolique des 100 km/h en 1899 ; le camp de concentration de Dachau est libéré en 1945 ; les Shadoks font leur première apparition à la télévision en 1968.

Né(e) le 29 avril : le musicien Duke Ellington (1899), Hirohito, empereur du Japon (1901), l’acteur Jean Rochefort (1930), le joueur de tennis André Agassi et l’actrice Uma Thurman (1970)