DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe n'obtient pas une condamnation de la répression en Syrie par l'ONU

Vous lisez:

L'Europe n'obtient pas une condamnation de la répression en Syrie par l'ONU

Taille du texte Aa Aa

L’image de la Syrie est ternie à l‘étranger, et même jusqu‘à Londres. L’invitation au mariage royal de l’ambassadeur syrien lui a été retirée, au lendemain d’une réunion spéciale sur la Syrie à l’ONU. Le Conseil de sécurité n’est pas arrivé à se mettre d’accord sur une condamnation de la répression sanglante. 

La Chine, le Liban et la Russie, s’y opposent.  “De notre point de vue, une interférence étrangère  dans les affaires internes de la Syrie pourrait provoquer une menace réelle à la sécurité régionale”, a déclaré le représentant russe à l’ONU, Alexander Pankin.
 
La Russie réclame toutefois que Damas traduise en justice les personnes responsables de violences.

“Les manifestants n’ont pas de tanks, s’indigne l’ambassadeur allemand, Peter Wittig. Ils n’arrêtent pas les gens arbitrairement. Ils ne restreignent pas le travail des journalistes. La violence ininterrompue contre des manifestants pacifiques est totalement inacceptable.”  
 
Les ONG estiment que 500 personnes ont été tuées. Facebook relaie un appel à un grand rassemblement de la colère demain. Les  manifestants seront sans doute dopés par la démission de 200 membres du parti Baas, dégoûtés par la répression.