DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : mai 1968

Vous lisez:

Rétromachine : mai 1968

Taille du texte Aa Aa

Le 2 mai 1968, des rumeurs d’une intervention de l’organisation d’extrême-droite « Occident » se propagent dans la faculté de Nanterre en région parisienne. Dans la soirée, le recteur de l’établissement ordonne sa fermeture. Depuis plusieurs semaines, Nanterre est occupée par le « mouvement du 22 Mars ». Créé à l’initiative d’un étudiant d’origine allemande, Daniel Cohn-Bendit, ce rassemblement de diverses tendances de gauche fustige les injustices sociales et les entraves faites aux libertés.

La fermeture de Nanterre sera le point de départ des événements de mai 68. Les jours suivants, le mouvement se propage d’abord à Paris, puis dans toute la France. Après l’évacuation de la Sorbonne à Paris, les étudiants dressent des barricades sur le boulevard Saint Michel. La police du Général de Gaulle « dégaine » ses CRS pour réprimer ces débordements. Peu à peu, les intellectuels, les ouvriers et des pans entiers de la société se joignent aux manifestations et réclament une société plus juste, plus moderne. Le pays est totalement paralysé par des grèves générales, qui au plus fort de la contestation ont compté près de dix millions de personnes.

Bien que toutes les attentes du mouvement n’ont pas été couronnées de succès, mai 1968 a marqué durablement la société française. Les avancées sociales qui suivront quelques années plus tard, comme la légalisation de l’avortement, découlent directement de cet élan de liberté.

D’autres 2 mai : en 1879 le PSOE est créé en Espagne ; l’Armée Rouge entre dans Berlin en 1945 ; en 1989 débute le démantèlement du Rideau de fer entre la Hongrie et l’Autriche ; la Banque centrale européenne est créée à Bruxelles en 1998.

Né(e) le 2 mai : le compositeur baroque Alessandro Scarlatti (1660) ; la tsarine Catherine II de Russie (1729) ; le footballeur David Beckham (1975) ; la chanteuse Lily Allen (1985).